Rechercher
  • Manon Paquette

S'approprier et être nos propres parents en 4 étapes

Mis à jour : 12 mars 2018

Nous pouvons honorer certains traits de nos parents, tout en rejetant certains autres, et surtout nous pouvons nous approprier l'entièreté de notre personne.





Étape 1 : Prendre conscience


L'hérédité joue un rôle dans pratiquement tout le développement humain, qu'il soit physique, mental ou émotionnel. Nous avons tendance à ressembler à nos parents et sommes sujets aux mêmes sensibilités qu'eux. Nous pouvons même être prédisposés aux mêmes comportements ou préférences.


En vieillissant, nous devenons de plus en plus conscients des particularités de notre personne ainsi que du fait que l'histoire de notre mère et de notre père se reflètent en nous. Notre manière de réagir à cette prise de conscience dépend du fait que les inclinations, tendances et penchants que nous avons hérités de nos parents sont acceptables ou non à nos yeux. Nous pouvons honorer certains de ces traits et en rejeter certains autres.


Par exemple, dernièrement, je constatais que j'ai un très bon père (vraiment bon!) mais qu'il était très peu démonstratif émotionnellement, qu'il était incapable de répondre à mes besoins affectifs quand j'étais toute jeune et cet image du père "indisponible émotionnellement" a crée une empreinte en moi. Inconsciemment, mes relations aux autres hommes en étaient nécessairement affectés par le fait que l'être humain répète ce qu'il connait! Ainsi, j'ai à travailler cette tendance à créer des relations amoureuses et d'amitiés avec des hommes "indisponibles" émotionnellement...


Étape 2 : Connaître et comprendre le pattern


Une fois que j'ai pris conscience du pattern, il est possible m'en dégager en faisant un travail avec l'enfant en moi. Cette partie de moi qui a vécu ces manques, ces blessures et ces abandons afin JE devienne moi-même le parent idéal pour cette partie de moi qui, comme dans cet exemple, aurait eu besoin de lien affectueux avec mon père. Ainsi, il est possible d'offrir l'affection, la tendresse, la disponibilité à cette partie de moi de telle manière que cette partie qui est resté figé et isolé des autres parties s'intègre complètement.


Il n'y a pas de loi de la nature, pas de lien éthéré entre les parents et les enfants, qui stipule que ces derniers doivent être soumis aux fonctionnement des premiers. Nous sommes TOUS libres de devenir qui nous voulons être.


Étape 3: Accepter les qualités et défauts


Quand nous acceptons que nos parents sont des êtres humains possédant à la fois de grandes qualités humaines et des défauts, nous commençons à les considérer comme des individus distincts. Et étant conscient que notre père et notre mère ont leur propre histoire avec leur propre personnalité, nous réalisons que nous aussi sommes des gens autonomes et nullement destinés à devenir invariablement ce qu'ils sont. Même si nous avons inconsciemment intégré dans notre propre vie certains comportements ou habitudes de nos parents, une auto-évaluation attentive nous fournira le moyen de les identifier et de les dépasser si nous le désirons.


Étape 4 : Honorer certains traits de nos parents


Nous pouvons alors honorer et modéliser sans réserve les aspects de notre mère et de notre père que nous admirons sans en devenir des copies conformes.Bien que beaucoup de nos comportement et de notre tempérament soient hérités, nous contrôlons comment ils peuvent se manifestent dans notre vie. Les façon de faire et d'être que nous avons modélisé de nos parents n'ont pas à nous limiter à un destin unique. Nous pouvons prendre nos propres décisions, autres que celles qu'ils ont prises et choisir de ne pas se livrer aux mêmes dysfonctionnements. Leurs habitudes n'ont pas devenir les nôtres.


Laisser aller, tracer votre vie


Mais même si nous traçons notre propre voie, il importe de considérer que l'influence de nos parents continuera à façonner notre vie - que nous suivons ou non leurs traces. C'est pourquoi, c'est bien de se souvenir que tout au long de leur vie, ils se sont efforcés de nous faire bénéficier de leurs expériences avec les ressources qu'ils avaient.


Comment nous mettrons à profit ce précieux legs ne dépend que de nous.

103 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout